Skip to content

ANNE THÉRIAULT

ARTISTE DE LORGANISME

+ CRÉATIONS

CON GRAZIA| 2016
avec Martin Messier

DERRIÈRE LE RIDEAU, IL FAIT PEUT-ÊTRE NUIT | 2008

+ DÉMARCHE
La polyvalence artistique et le travail collaboratif sont au coeur de la démarche artistique d’Anne Thériault. Désirant recréer la magie du cinéma sur scène, ses pièces hybrides, entre danse et performance, jouent avec les sens du spectateur. Elle créé ainsi des atmosphères singulières à l’aide de clairs-obscurs et d’ambiances sonores qui suggèrent sans ne jamais rien révéler.

+ BIOGRAPHIE
Après avoir terminé des études en cinéma en 2001, Anne Thériault entame des études universitaires en danse à l’UQAM. Elle s’engage ensuite pour trois années supplémentaires d’études à LADMMI, profil interprétation, pour y graduer en 2007. Depuis, Anne Thériault danse pour divers chorégraphes québécois, comme Marie Béland, Nicolas Cantin, Danièle Desnoyers, Emmanuel Jouthe, Benoît Lachambre, Jean-Sébastien Lourdais, Dave St-Pierre et Lynda Gaudreau, pour qui elle a également été assistante chorégraphe en novembre 2010 pour le projet d’exposition Out of Grace. Elle participe actuellement aux nouvelles créations de Danièle Desnoyers, Frédérick Gravel et Etienne Lepage. En 2012, elle se rend à Paris afin de travailler avec Stéphanie Chêne, chorégraphe et metteure en scène et présenter en première mondiale le duo Niaiseuses. En 2004, Anne Thériault commence à s’intéresser à la création. Dès lors, elle travaille sur des pièces qui témoignent de son approche chorégraphique singulière. Elle crée La physique en 2009, qui se décline en plusieurs études menées sur la construction d’un climat chorégraphique et lumineux articulé autour d’un traitement cinématographique. Depuis 2008, Anne s’intéresse également à la collaboration artistique. Elle crée Derrière le rideau, il fait peut-être nuit avec le compositeur Martin Messier et présente la pièce lors de l’édition 2011 du Festival TransAmériques (Montréal). Par ailleurs, elle collabore à des œuvres qui croisent écriture chorégraphique et performance, notamment au sein de La 2e Porte à gauche et du collectif Le P.I.Q.U.A.N.T. Avec cinq complices (Frédérick Gravel, Dana Michel, Simon-Xavier Lefebvre, Louis Bouvier et Dave St-Pierre), elle crée la pièce POP, présentée dans le cadre du Festival Montréal en Lumière 2011. Cette même année, elle signe les chorégraphies du vidéoclip Gumshoe de Misteur Valaire.

© Crédit photo : Julie Artacho