Skip to content

Archive for novembre, 2014

THE SQUIRREL AND THE MIRROR | 2011-2012

novembre 19th, 2014

lorganisme

AMÉLIE RAJOTTE

TSATMTSATM1

+ THE SQUIRREL AND THE MIRROR
Durée : 35 min

The Squirrel and the Mirror
est une pièce solo fragmentée et décousue, comme un débordement de l’esprit. On pénètre dans l’univers d’un personnage qui vacille dans un espace incertain. Il y règne un silence de mort, une cacophonie de rires étranges et de bizarres rituels. Un sentiment d’angoisse s’en dégage. C’est l’instinct qui se dresse devant notre finitude. Le corps qui s’éveille face au choc du présent, avec un acharnement qui évoque la beauté tragique d’un opéra italien, mais aussi une chute dans la résignation, le cynisme.

+ EXTRAIT VIDÉO

+ DIFFUSION
31 mai et 1er juin 2012 |OFFTA, Théâtre d’Aujourd’hui, Montréal
20 au 23 octobre 2011 | Tangente, Monument-National, Montréal

+ CRÉDITS
CHORÉGRAPHIE ET INTERPRÉTATION
Amélie Rajotte

LUMIÈRES
Paul Chambers

CONCEPTION SONORE
Émilie Bernard

CONSEILLÈRE ARTISTIQUE
Catherine Tardif

PARTENAIRES DE CRÉATION – RÉSIDENCES
Centre de création O Vertigo
Centre chorégraphique Circuit-Est
Tangente

Remerciement à Jessica Serli et Mathilde Addy-Laird

CARNAVAL | 2014

novembre 18th, 2014

lorganisme

AMÉLIE RAJOTTE
_MG_6056

+ CARNAVAL
Durée : 50 min

Carne levare signifie enlever la chair.

Amélie Rajotte nous convie à un rituel purgatoire chorégraphié au cours duquel on dévoile ce qui se cache sous la persona : le masque social que nous arborons tous. Carnaval est une peinture vivante qui met en relief notre condition d’humain en quête de sens, et qui nous invite à porter un regard sur notre relation à la mort et au divin. Un instant dérobé à une impression d’immortalité où l’on s’échappe de soi pour mieux conjurer le mauvais sort.

+ EXTRAIT VIDEO

+ DIFFUSION
2014 | Tangente/Monument-National, Montréal

+ CRÉDITS
CHORÉGRAPHIE
Amélie Rajotte

INTERPRÈTES
Nicolas Labelle
Nicolas Patry
Jessica Serli
Ashlea Watkin

COLLABORATRICE VISUELLE
Julie Artacho

DRAMATURGE ET DIRECTRICE DES RÉPÉTITRICES
Sophie Michaud

CONCEPTION SONORE
Émilie Bernard

LUMIÈRES
Paul Chambers

DIRECTRICE DE PRODUCTION
Maude St-Pierre Léonard

DIRECTREUR TECHNIQUE
Maxime Bouchard

AIDE À LA COORDINATION
Marie-Laurence Rock

PARTENAIRES DE CRÉATION
Centre de création O Vertigo,
Conseil des Arts et des Lettres du Québec
LORGANISME

HIT AND FALL | 2012

novembre 3rd, 2014

lorganisme

hit_fall1

CAROLINE LAURIN-BEAUCAGE
hit_fall2

+ HIT & FALL
Durée : 25 min

Une batterie, un homme et une femme : deux corps s’envahissent avec pour unique arme l’instrument. La résonance du son percute et domine la chair. Défendant leur territoire, luttant contre la chute, s’arrachant du sol, les corps, maîtres de leur espace, se livrent un dialogue sous tension dans un langage sonore chargé et cru. Prise de parole viscérale, Hit and Fall est un débordement d’encre rouge sur papier blanc.

+ EXTRAIT VIDÉO

+ DIFFUSION
18-19 juin 2009 |  Piss in the pool, Montréal, Can
22 septembre 2009 | Escales improbables, Montréal
13 février 2010 | Studio 303, Montréal
20 mars 2010 | Kinetic Studio, Halifax, Can
2-3 juin 2010 | OFFTA, Montréal
2-3-4 juin 2011 | FTA, Montréal
20-21 mars 2012 | Ardanthé, Vanves, Fr
22-23 mars 2012 | Festival Via, Maubeuge, Fr

+ CRÉDITS
COCRÉATION, CHORÉGRAPHIE
Caroline Laurin-Beaucage
Martin Messier

PERFORMANCE, MUSIQUE
Caroline Laurin-Beaucage
Martin Messier

CONSEIL ARTISTIQUE
Sara Hanley

PARTENAIRES DE CRÉATION – RÉSIDENCE
Les escales improbables de Montréal

PHOTO
Alexis Bellavance

SOAK | 2011

novembre 3rd, 2014

lorganisme

CAROLINE LAURIN-BEAUCAGE
Soak4Soak2

+ SOAK
Durée : 50 min

Des êtres anonymes, dépossédés d’une histoire, projetés dans un trou noir.  Son et lumière à l’unisson viennent à eux comme des flashbacks fuyants d’une mémoire en lambeaux. Les corps sont éblouis par des lumières fugitives et frappés par des fragments de sons saccadés. Soak immerge dans un univers sombre des corps égarés s’efforçant de se rappeler.

+ EXTRAIT VIDÉO

+ DIFFUSION
2 mars 2016, Budapest, Hongrie
26 février 2016, Nantes, FR
2015 | Stereolux, Nantes
20 mars 2014 | Maison de la culture Ahuntsic, Montréal
3 avril 2014 | Maison de la culture du Plateau, Montréal
4 avril 2014 | Maison de la culture de Pointe-Aux-Tremble, Montréal
5 avril 2014 | Maison de la culture de Parc Extension, Montréal
8 avril 2014 | Maison de la culture Frontenac, Montréal
27 novembre 2013 | Cégep de St-Laurent, Salle Émile-Legault, Montréal
26 au 29 janvier 2012 | Tangente, Montréal
25 au 27 avril 2012 | Festival Temps d’images, Montréal
3 juin 2012 | Maison de la Culture Plateau Mont-Royal, Montréal

+ CRÉDITS
CHORÉGRAPHIE
Caroline Laurin-Beaucage
Martin Messier

INTERPRÈTES
Caroline Laurin-Beaucage (interprète à la création)
Brianna Lombardo (interprète à la création)
Manuel Roque (Maisons de la culture)
Elinor Fueter (Maisons de la culture)

DIRECTRICE DES RÉPÉTITIONS
Sophie Michaud

LUMIÈRES
Martin Messier

SON
Martin Messier

CONSEIL LUMIÈRES ET CONSEILLÈRE À L’ÉCLAIRAGE
Karine Gauthier

DIRECTRICE DES RÉPÉTITIONS
Sophie Michaud

PRODUCTION
14 lieux

PHOTO
Julie Artacho

CHARCUTERIE | 2014

novembre 3rd, 2014

lorganisme

CAROLINE LAURIN-BEAUCAGE
charcuterie 4

+ CHARCUTERIE
Durée : 25 min

Un repas se prépare. Une série de couteaux, elles et deux poulets. Lentement, méticuleusement, méthodiquement, elles démembrent et dépècent. Vous observez jusqu’à morcellement complet. Puis elles commencent à recoudre. Une poitrine, deux cous. Un nouveau corps, difforme. Trois cuisses. Une aile.

+ EXTRAIT VIDÉO

+ DIFFUSION
Samedi 31 mai 2014, 20h, OFFTA, Monument-National

+ CRÉDITS

CHORÉGRAPHIE
Caroline Laurin-Beaucage

INTERPRÈTES
Esther Rousseau-Morin
Rachel Harris

CONSEIL À LA DRAMATURGIE
Kathy Casey

LUMIÈRES
Jean Jauvin

COPRODUCTION
Montréal danse
Lorganisme

PHOTO
Julie Artacho

 

MATIÈRE BLANCHE | 2015

novembre 3rd, 2014

lorganisme

CAROLINE LAURIN-BEAUCAGE

matiere blanche

Photo : Montréal Danse

MATIÈRE BLANCHE
Durée : 55 minutes

- matière blanche : substance faite de fibres nerveuses qui transmettent à travers le cerveau les impulsions nerveuses comme autant de « potentiels d’action » -

Matière blanche est un laboratoire, un espace cérébral partagé où sensations, pensées, peurs, instincts s’expérimentent comme des connections nerveuses passant par les corps des interprètes.

Dans une salle plongée dans l’obscurité, les spectateurs sont disposés en cercle. La scène, vaste, se fait arène. Au centre, surplombées de crochets, deux interprètes (Rachel Harris, Esther Rousseau-Morin) se meuvent ensemble, oscillant entre désirs, impulsions et vulnérabilité. Duo à l’identité insaisissable, elles se complètent, s’opposent, se lient et se délient.

Ni lutte, ni spectacle, leurs mouvements suggèrent l’évolution d’un processus mental dont le spectateur est partie prenante. Une chorégraphie toute en interdépendance et en fragilités, qui se déploie sous les éclairages subtils et fluctuants de Jean Jauvin. Porté par la trame sonore conçue par David Drury, Matière blanche invite à une seule expérience, sensorielle et viscérale.

+ EXTRAIT VIDÉO

+ DIFFUSION
6-7-8 Octobre 2015 | Agora de la danse, Montréal

+ CRÉDITS
CHORÉGRAPHIE
Caroline Laurin-Beaucage

INTERPRÈTES
Esther Rousseau-Morin
Rachel Harris

CONSEIL À LA DRAMATURGIE
Kathy Casey

LUMIÈRES
Jean Jauvin

CONCEPTION SONORE
David Drury

SCÉNOGRAPHIE ET COSTUMES
Odile Gamache

PRODUCTION
Montréal danse
Lorganisme

PHOTO
Montreal Danse

ENTAILLES | 2013

novembre 2nd, 2014

lorganisme

CAROLINE LAURIN-BEAUCAGE

+ ENTAILLES
Durée : 35 min

Deux femmes, un poulet. Vous êtes conviés à un rituel intime où l’on dépouille le vivant comme le mort. Dans un entre-monde étrange, elles déplument, soulèvent la peau et suspendent les chairs. Le temps s’écoule, les pas s’enclenchent, les corps angoissent. Jusqu’où leurs mains s’enfonceront-elles ?

+ EXTRAIT VIDÉO

+ DIFFUSION
30 août 2013 | Maison de la culture Pointes-aux-Trembles, Montréal
27 au 30 mars 2014 | Tangente, Studio Hydro-Québec du Monument-National, Montréal

+ CRÉDITS
CHORÉGRAPHIE
Caroline Laurin-Beaucage

INTERPRÈTES
Esther Rousseau-Morin
Rachel Harris

DIRECTRICE DES RÉPÉTITIONS
Sophie Michaud

DRAMATURGIE
Ilya Krouglikov

CONCEPTION SONORE
Martin Messier

LUMIÈRES
Jean Jauvin

PHOTOGRAPHIE
Julie Artacho

DIRECTION DE PRODUCTION
Maude St-Pierre Léonard

DIRECTION TECHNIQUE
Maxime Bouchard

SOUTIEN À LA RECHERCHE ET CRÉATION
Montréal Danse
Conseil des arts de Montréal
Maison de la culture Pointes-aux-Trembles
Maison de la culture Notre-Dame-de-Grâce

PRODUCTION
Lorganisme

PHOTO ET VIDÉO
Julie Artacho

L’INVASION DU VIDE | 2009

novembre 2nd, 2014

lorganisme

CATHERINE GAUDET
l-invasion-du-vide

+ L’INVASION DU VIDE
D’abord, le besoin d’être aimé et la sensation d’incomplétude. Ensuite, la peur de l’autre, la paranoïa, le sentiment contradictoire de vouloir prendre sa place tout en espérant passer inaperçu. Et cette incapacité à trouver de réelle substance au fait d’exister que l’on trompe en forçant le plaisir. Ce sont ces déclinaisons d’états que L’invasion du vide tente de mettre sous la loupe en cherchant à traduire physiquement la sensation de vide dans ce qu’elle a de terrible et de beau à la fois.

+ EXTRAIT VIDÉO

+ DIFFUSION
26 au 29 novembre 2009 | Tangente, Montréal
2-3 octobre 2009 | Centre chorégraphique Archauz, Aarhus

+ CRÉDITS
CHORÉGRAPHIE
Catherine Gaudet

INTERPRÈTES
Frédéric Gagnon
Caroline Gravel
Claudine Hébert

Crédit photo : Nicholas Minns

JE SUIS UN AUTRE | 2012

novembre 2nd, 2014

lorganisme

CATHERINE GAUDET
564161_10150765817677008_616042007_11264910_1374801517_n 

+ JE SUIS UN AUTRE
Dans le top 5 des meilleures chorégraphies
présentées à Montréal en 2012  | Hebdomadaire Voir

Durée : 65 min
Je suis un autre s’est construit sur le terrain de la contradiction entre ce que nous croyons ou voulons être et nos instincts. Le soudain détournement d’un regard, une rougeur discrète sur la peau, la moiteur ou le tremblement d’une main… Ces distorsions physiques révèlent les distorsions intérieures et montrent les traces du décalage entre l’image de soi, conditionnée et domestiquée, et les pulsions les plus profondes. Je suis un autre est né de la sensation d’enfermement générée par les conventions et cherche à mettre à jour la multiplicité et l’ambiguïté de l’être qui se cachent sous le vernis.

+ EXTRAIT VIDÉO

+ PRESSE
« La tension émotionnelle est souvent si dramatique dans ses œuvres et elle se métisse si bien d’humour noir que l’on oscille entre les grincements de dents, les larmes et les éclats de rire. (…) Si Catherine Gaudet est l’une des chorégraphes de la nouvelle génération à surveiller de près, sa signature se démarque des grandes mouvances qui se dessinent dans la danse québécoise. »

- Fabienne Cabado, VOIR

+ DIFFUSION
27 et 28 août 2015, Théâtre Les Brigittines, Bruxelles, Belgique
28 avril 2015, Théâtre Hector-Charland, L’Assomption, CA
14 avril 2014, Théâtre Centennial, Sherbrooke, CA
10 au 12 avril 2014, La Rotonde, Québec, CA
15 et 16 mars 2014, Maison de la danse, Lyon, FR
8 et 9 février 2014, Phénix, Valenciennes, FR Saison 2013-2014, en tournée dans les MLC de Montréal, CA
5 mars 2013, Théâtre de Vanves, Vanves, FR
18 février 2013, Bourse Rideau, Québec, CA
16 au 18 janvier 2013, La Chapelle, Montréal, CA
1er au 2 juin 2012, Festival OFFTA, Montréal, CA
3 au 7 avril 2012, La Chapelle, Montréal, CA

+ CRÉDITS
CHORÉGRAPHIE
Catherine Gaudet

INTERPRÈTES
Dany Desjardins
Caroline Gravel

LUMIÈRES
Frédérick Gravel

UNE PRÉSENTATION DE LA CHAPELLE
UNE PRODUCTION DE CATHERINE GAUDET
CRÉÉE EN RÉSIDENCE À LA CHAPELLE

PARTENAIRES DE CRÉATION – RÉSIDENCES
Département de danse de l’UQAM
COMPAGNIE MARIE CHOUINARD

PHOTO
Julie Artacho

AU SEIN DES PLUS RAIDES VERTUS | 2014

novembre 2nd, 2014

lorganisme

CATHERINE GAUDET
ASDPRV_Artacho

+ AU SEIN DES PLUS RAIDES VERTUS
Dans le top 3 des meilleures chorégraphies

présentées à Montréal en 2014 | Hebdomadaire Voir

Durée : 65 min
Ils sont tendus vers la lumière. Ils aspirent à la joie, à la béatitude, et se battent comme des lions pour atteindre leur ciel. Car un feu insidieux les ronge du dedans. Instincts et peurs nourrissent l’indomptable force qui les possède, les parasite, les propulse. Impossible de faire taire ce corps qui trahit la moindre hésitation. Impossible de faire bonne figure pour préserver les apparences. Au sein des plus raides vertus, anges et démons ne font pas bon ménage, mais doivent cohabiter. Le défi pour ces quatre hommes et femmes : goûter l’extase dans les feux de l’enfer.

Chorégraphe audacieuse d’une absolue intégrité, Catherine Gaudet sème le trouble avec sa danse ancrée dans l’émotion. Exaltant la théâtralité des corps pour exposer notre complexité psychique, elle s’appuie cette fois sur la moralité pour nous tendre le miroir de nos contradictions. Redoutablement efficace.

+ DIFFUSION
27 au 30 mai 2014 Théâtre La Chapelle, Montréal, CA
8 au 10 décembre 2016 Usine C, Montréal, CA

+ CRÉDITS
CHORÉGRAPHIE
Catherine Gaudet

DANSEURS ET COLLABORATEURS À LA CRÉATION
Dany Desjardins
Francis Ducharme
Caroline Gravel
Annik Hamel
Gaétan Nadeau

DIRECTRICE DES RÉPÉTITIONS ET AIDE À LA DRAMATURGIE
Sophie Michaud

CONCEPTION SONORE ET COMPOSITION
Jacques Poulin-Denis

LUMIÈRES
Alexandre Pilon-Guay

COPRODUCTION
Festival TransAmériques
Le Phénix de Valenciennes

PHOTO
Julie Artacho