Skip to content

Archive for juillet, 2012

Lancement de lorganisme

juillet 6th, 2012

lorganisme

        

Nous avons le plaisir de vous inviter au lancement de Lorganisme qui aura lieu au Monument-National le 26 janvier prochain lors de la première de SOAK et de DERRIÈRE, LE RIDEAU IL FAIT PEUT-ÊTRE NUIT de Caroline Laurin-Beaucage, Martin Messier et Anne Thériault.

LORGANISME est constitué de chorégraphes indépendantes: Caroline Laurin-Beaucage, Anne Thériault, Amélie Rajotte et Sara Hanley. Elles sont issues de la nouvelle génération de créateurs interpellés par la recherche fondamentale en danse contemporaine. Mues par la force du regroupement d’identités artistiques distinctes et d’expertises complémentaires, elles misent sur le partage de ressources matérielles, administratives et communicationnelles afin d’accroître leur capacité d’action dans la concrétisation de projets individuels ou collectifs.

Elles expriment une vision forte du décloisonnement laquelle prône : une présence vibrante de l’artiste dans la communauté de la danse, le libre-échange interdisciplinaire, le déploiement de projets, la production d’œuvre chorégraphique dans des lieux traditionnels et dans des environnements autres que celui du spectacle et la rencontre renouvelée de publics variés.

SOAK et DERRIÈRE LE RIDEAU, IL FAIT PEUT-ÊTRE NUIT

Lieu : Studio Hydro-Québec du Monument-National, 1182 Boulevard Saint-Laurent
Diffuseur : Tangente
Chorégraphie : Caroline Laurin-Beaucage, Martin Messier et Anne Thériault
Dates : 26, 27, 28 janvier à 20h30, 29 janvier à 16h

Derrière le rideau il fait peut-être nuit | 2012

juillet 1st, 2012

lorganisme

derriererideau1

DERRIÈRE LE RIDEAU, IL FAIT PEUT-ÊTRE NUIT

Anne Thériault

Voulant inspirer l’insécurité, déclencher le sentiment de peur chez le spectateur et le propulser dans un univers visuel emprunté à l’esthétique cinématographique d’épouvante, la construction visuelle de cette performance créée par Martin Messier et Anne Thériault s’édifie autour de l’idée de suggérer sans toutefois ne jamais rien révéler. C’est dans cette optique que des images percutantes sont insufflées sans faire émerger d’évidence. Avec ce projet, ils renversent les rôles hiérarchiques habituels entre chorégraphe et compositeur pour ainsi mettre de l’avant l’environnement sonore. L’élément moteur de cette création est donc un dispositif d’amplification qui permet de traiter les mouvements et les actions de l’interprète.

Création : Martin Messier et Anne Thériault
Composition, traitement sonore : Martin Messier
Performance : Anne Thériault
Production : 14 lieux www.14lieux.com
14 lieux tient à remercier le Conseil des arts et des lettres du Québec pour leur appui.

Dates de représentation : 
DU 26 AU 29 AVRIL 2012, Tangente, Montréal, CA
22 et 23 MARS 20012, Festival Via, Maubeuge, FR